Vous êtes tout bronzé de retour de vacances après avoir profité une quinzaine de jours du soleil sur la plage. Vous ouvrez la porte d’entrée et là l’horreur. Votre cœur bat à toute vitesse en observant la scène terrible devant vous : le contenu de tiroirs éparpillés sur le sol, les armoires grandes ouvertes, la télévision offerte à Noël disparue, etc. Et oui, c’est malheureusement le moment de l’année où beaucoup de gens vont revenir de leurs vacances d’été pour découvrir leur maison saccagée par des cambrioleurs. Pour beaucoup, ce sera l’événement qui les poussera à installer une alarme. Mais quelle alarme maison choisir, car le choix n’est pas une tâche facile selon votre budget et la configuration de votre logement car il existe en effet une quantité de systèmes différents disponibles et il est difficile de faire le tri…

320 000 en 2011, 360 000 en 2012, 380 000 en 2013, le nombre de cambriolages est en constante augmentation, il y en a un par minute en France et vous avez une « chance » sur 10 de vous faire cambrioler au cours des 10 prochaines années.

Quels sont les différents types d’alarme ?

Globalement, cela se résume à un choix entre une alarme classique anti-intrusion et une alarme surveillée reliée au téléphone. Cette dernière peut être connectée à un centre de surveillance.

Une alarme classique a simplement pour but de décourager les intrus et alerter vos voisins grâce à une sirène puissante au moment de l’effraction, mais ni vous (si vous êtes absent), ni une société de surveillance, ni la gendarmerie ne sera pas mise au courant. Aujourd’hui, de plus en plus de systèmes d’alarme comprennent un transmetteur GSM qui permet de vous prévenir par téléphone automatiquement en cas de problème. Ces kits sont aujourd’hui très faciles à installer, il faut compter 2 heures environ. Concrètement, vous pouvez avoir un système vraiment performant même avec un petit budget (cf notre comparatif avec le premier prix à 125€).

Si vous souhaitez être encore plus en sécurité, optez pour une alarme GSM et reliez là à une station de télésurveillance. Il faudra par contre payer un supplément pour avoir votre système connecté via une ligne téléphonique à un centre qui surveille généralement les signaux reçus à partir de votre alarme 24 heures sur 24. Ainsi, lorsqu’un détecteur se déclenche et qu’un signal est envoyé au centre de réception, un agent va immédiatement chercher à vous joindre afin de vérifier que tout est OK. Si le mot de passe n’est pas donné, ou que personne n’a répondu, un agent de sécurité vient sur place et la gendarmerie est avisée en cas d’effraction. Ce service occasionnera des frais mensuels ou annuels en plus des frais d’installation (sauf si vous installez vous même le système d’alarme).

Certains prestataires proposent même d’avoir votre système relié à la gendarmerie. Les entreprises de sécurité disent que c’est une bonne idée parce que les forces de sécurité ne répondront pas à une sonnette d’alarme seule, à moins qu’il existe également des preuves d’effraction. Mais attention, en cas de fausses alertes successives, vous vous trouverez radiée du registre de la gendarmerie. Quoi qu’il en soit nous espérons vous saurez un peu mieux désormais quelle alarme maison choisir. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez jeter un œil à notre comparatif complet !